Le hêtre pourpre du Parc Monseigneur ROBERT : arbre remarquable!

 

Association A.R.B.R.E.S - Bulletin laFeuille d'arbres numéro 93 (décembre 2018)

Article paru dans la revue trimestrielle "Images de Saône-et-Loire" éditée par l'association départementale "Groupes Patrimoines 71" (numéro 196 de décembre 2018)

Article paru dans la revue trimestrielle "Images de Saône-et-Loire" éditée par l'association départementale "Groupes Patrimoines 71" (numéro 196 de décembre 2018)

Le samedi 3 novembre dernier, en présence d'une assistance nombreuse - plus de cinquantes personnes- ,s'est déroulée à Lugny, à l'ombre du clocher de l'église, une cérémonie organisée par deux associations, Lugny Patrimoine et les Foyers communautaires, pour officialiser la distinction attribuée quelues mois plus tôt par l'association A.R.B.R.E.S à un arbre jugé particulièrement digne d'intérêt : un hêtre pourpre vieux de deux siècles poussant à proximité des tours d'entrée de l'ancien château, à l'intérieur d'un parx baptisé du nom de "Monseigneur Joseph Robert".

 

"La présence de cet arbre majestueux dans notre parc nous rappelle nos devoirs de protection et d'entretien. Nous veillerons donc à le préserver de tout danger, dans l'esprit de la convention qui a été signée le 21 juin 2018 avec l'association A.R.B.R.E.S " a déclarée la Présidente des Foyers communautaires.

Puis Maxime Fauqueur, vice-président d'A.R.B.R.E.S,venu tout spécialement de Paris, a dévoilé la plaque-label fabriquée pour l'occasion et fixée au mur d'enceinte du parc, à l'angle de la rue du Château et de la rue des Eaux Bleues,avant de rappeler les buts de son association fondée en 1994 et présidée par Georges Feterman, qui sont le recensement,l'étude et la sauvegarde des arbres remarquables en France : "Identifier un arbre remarquable nécessite de prendre en compte plusieurs critères, qui varient naturellement selon les essences et qui sont, essentiellement l'âge avancé de l'arbre, des critères physiques tels que sa hauteur ou la circonférence de son tronc (qui se mesure toujours à 1.30m du sol), son histoire et/ou les croyances - qu'elles soient religieuses ou "païennes" - qui y sont attachées, des critères esthétiques tels sa morphologie et sa physionomie ou l'intérêt paysager et d'éventuels critères biologiques (un fonctionnement "original", une adaptation particulière au milieu, des particularités physiologiques..)

Le caractère remarquable de cet arbre a été confirmé dans la foulée par l'écologue Alain Desbrosse, ancien président du conservatoire des sites naturels de Bourgogne et correspondant départemental de l'association, par ailleurs auteur de deux ouvrages consacrés aux arbres remarquables de Bourgogne. Il a insisté sur les spécificités de ce Fagus sylvatica f. purpura deux fois centenaire qu'il était venu inspecter le 29 décembre 2017, "en parfait état, très équilibré, haut de 30m et dont le tronc a 3.82m de circonférence" et classé d'emblée au niveu 5 -niveau le plus élevé- pour son "importance paysagère".

La cérémonie s'est terminée par la remise d'un diplôme et par une allocution de Frédéric Lafarge, Président de Lugny Patrimoine, qui s'est réjoui de cette labellisation nationale - la quatrième en Saône-et-Loire - "conférant à cet élément du patrimoine à caractère végétal une dimension patrimoniale, pour ne pas dire monumentale" et a insisté sur le fait que ce hêtre formait "un ensemble paysager remarquable avec l'une des tours d'entrée du château et le clocher de l'église Saint-Denis, éléments aux volumes similaires".


Inauguration du parc Parc Monseigneur Joseph Robert.

Le samedi 2 juin dernier, à la mémoire de monseigneur Joseph Robert, le parc du château, propriété de l’association « Les Foyers communautaires », a été inauguré.

À cette occasion, une plaque à son nom a été dévoilée, en présence d’une soixantaine d’invités. « Cette cérémonie organisée avec l’Amicale de La Source achève la remise en état de ce parc clos. Elle nous permet de rendre hommage à une authentique figure de Lugny, un prêtre visionnaire nommé dans l’un des secteurs les moins christianisés du diocèse d’Autun qui, notamment, fut à l’origine d’un service social rural, d’une école devenue le groupe scolaire privé La Source et d’une association vouée à l’organisation de pèlerinages. » a rappelé Chantal Laurens, présidente des Foyers communautaires.

Puis Blandine Durez, petite-nièce de monseigneur Robert, venue tout spécialement de Lyon, a dévoilé la plaque et pris la parole, évoquant nombre de souvenirs personnels : « J’ai noué des liens très forts avec mon grand-oncle dans les dix dernières années de sa vie, et je reviens avec émotion à Lugny, cette localité du Mâconnais dont nous avons tant entendu parler dans la famille ! ».

Enfin, Frédéric Lafarge a rappelé les principales étapes du ministère de ce curé-archiprêtre de Lugny qui, dès 1935, fonda une communauté pastorale, attirant l’attention sur plusieurs aspects méconnus de sa vie, entre autres les décorations qu’il reçut pour faits de guerre en 1918, sa proximité avec la stigmatisée Marthe Robin de Châteauneuf-de-Galaure et la dimension « romaine » de ce prêtre qui fut fait prélat de l’Église par le pape Paul VI.

Un vin d’honneur servi sous les branches du hêtre pourpre bicentenaire a mis un terme à cette conviviale cérémonie du souvenir, après qu’ait été annoncée une conférence qui sera donnée le 26 janvier 2019 à Lugny sur la vie Monseigneur Robert.

 

Mme Laurens, présidente des Foyers communautaires.

La plaque est dévoilée par Mme Durez.

Mme Durez évoque la mémoire de Monseigneur Joseph Robert.

Mr Frédéric Lafarge rappelle les étapes du ministère de Monseigneur Robert.